•  

    Abeille charpentière* ou xylocope (Xylocopa violacea) est un insecte ailé et dodu faisant partie de la très vaste famille des hyménoptères.  Il s'agit en fait d'une très grosse abeille, au corps poilu et massif pouvant mesurer 30 mm de longueur pour une envergure de 55 mm. Une fort belle bête donc, reconnaissable à son vol bruyant ressemblant à un gros bourdonnement et à sa couleur noire bleutée.

     

    XYlocope

    Le Xylocope sort par temps chaud pour butiner le pollen des fleurs à l'aide de sa robuste "trompe". Cette dernière est surmontée de mandibules puissantes lui permettant de creuser le bois pour y faire son nid. Ce bel Hyménoptère présente 4 ailes membraneuses translucides teintées de violacé. Malgré son aspect un peu impressionnant, cet insecte ne représente aucun danger pour l'homme et s'attaque seulement aux bois extérieurs s'ils sont déjà bien abîmés et donc tendres.

    * charpentière, car ce bel insecte creuse des galeries dans le bois pour faire son nid et assurer sa descendance.


    2 commentaires
  • Découvert entre deux cours de tennis, cette plante poussait dans la terre ocre déposée par le vent le long du grillage, dans l'allée d'accès. J'ai d'abord pensé que c'était un liseron, puis me penchant pour mieux l'observer, j'ai découvert une très jolie fleur et des bourgeons floraux qui ont tout de suite évoqué... les câpres !

    Câprier sauvage

     

     

    Le câprier épineux est une espèce d'arbrisseau méditerranéen. Extrêmement robuste, il pousse sans difficulté dans des sols pauvres et caillouteux. Ses grandes fleurs, très odorantes, ont une durée de vie très brève, de l'ordre de la journée.

     


    2 commentaires
  • Découvert dans l’un des parcs de Cap d’Ail, l’alpinia zerumbet est une espèce de plante du genre alpinia et de la famille des zingiveraceae. On l’appelle également « fleur de mon âge », « larmes de la vierge », « gingembre coquille », « fleur du paradis ». Dans le créole antillais, on l’appelle atoumo (contraction de à tous maux) ou guérit-tout, dénominations qui témoignent du large spectre médical de cette plante.

    Son origine est indomalaise (nord-est de l’Inde, Birmanie et Indochine. C’est une plante vigoureuse possédant un rhizone tubéreux, comme le gingembre. Ses tiges feuillées de deux à trois mètres de haut et ses feuilles larges et allongées de 50/60 cm de long sont d’un vert sombre brillant. Ses fleurs, en grappes terminales sont retombantes et comportent plusieurs dizaines de fleurs en inflorescences jusqu’à 30 cm de long .

    Le calice et les lobes sont d’un blanc nacré,le labelle est blanc bordé de jaune avec le cœur strié de rouge.


    2 commentaires
  •  

    Commençons par le petit muscari qui annonce le printemps de ses petites grappes de fleurs bleu profond. Humbles clochettes parfois blanches. Timide, il dépasse rarement la taille de 20 cm.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    Le ceanothe aux fleurs regroupées en petites grappes rondes comme des pompons, fournit une floraison abondante, de couleur bleu pâle, bleu tendre, brillant ou intense. Légèrement parfumé, on l'appelle aussi Lilas de Californie. Cet arbuste attire une multitude d'insectes pollinisateurs, malheureusement absents sur la photo, car devenus rares hélas. 

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    La vipérine commune, plante herbacée bisannuelle, ocnsidérée souvent comme une mauvaise herbe. Plante toxique, notamment pour le bétail.   

    Floraisons violettes du mois de mars

    Echium candicans, de la même famille que la précédente, appelé aussi "herbe aux vipères".

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    Le teucrium fruticans, peti arbuste buissonnant, très ramifié, au feuillage persistant bleuté remarquable. Les tiges sont blanches et les petites feuilles ovales et aromatiques sont bleu argenté dessus, blanc duveteux dessous.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    La bourrache. Sourions un peu : à l'époque romaine, les légionnaires étaient parfois dopés avant les batailles avec un vin aromatisé aux fleurs ou feuilles de bourrache. AU Moyen-âge, elle était considéré comme un aphrodisiaque. La bourrache donne de l'assurance et de la hardiesse dans les entreprises amoureuses. Un rameau de bourrache fleurie, permet au séducteur de remporter le succès auprès d'une femme.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    L'althea ou hibiscus syriacus, aux fleurs si délicates que le moindre zéphir agite les pétales comme les voiles d'une almée.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    Polygala pyrtiofolia est originaire d'Afrique du Sud. On la rencontre couramment dans les dunes, sur les penses rocheuses, dans les forêts, le long des ruisseaux, ainsi que dans les broussailles et prairies ouvertes. Mais bien sûr dans les régions méditerranéennes. 

    Floraisons violettes du mois de mars

    ... et pour finir.... un régime de bananes en formation dont on voit encore le bourgeon mâle. L'une des brachtée est en passe de tomber.

    Floraisons violettes du mois de mars

     


    8 commentaires
  • Mimosas en fleurs, du soleil dans nos cœurs, même s'il pleut aujourd'hui !

    Mimosas


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique