• Découvert dans l’un des parcs de Cap d’Ail, l’alpinia zerumbet est une espèce de plante du genre alpinia et de la famille des zingiveraceae. On l’appelle également « fleur de mon âge », « larmes de la vierge », « gingembre coquille », « fleur du paradis ». Dans le créole antillais, on l’appelle atoumo (contraction de à tous maux) ou guérit-tout, dénominations qui témoignent du large spectre médical de cette plante.

    Son origine est indomalaise (nord-est de l’Inde, Birmanie et Indochine. C’est une plante vigoureuse possédant un rhizone tubéreux, comme le gingembre. Ses tiges feuillées de deux à trois mètres de haut et ses feuilles larges et allongées de 50/60 cm de long sont d’un vert sombre brillant. Ses fleurs, en grappes terminales sont retombantes et comportent plusieurs dizaines de fleurs en inflorescences jusqu’à 30 cm de long .

    Le calice et les lobes sont d’un blanc nacré,le labelle est blanc bordé de jaune avec le cœur strié de rouge.


    2 commentaires
  •  

    Commençons par le petit muscari qui annonce le printemps de ses petites grappes de fleurs bleu profond. Humbles clochettes parfois blanches. Timide, il dépasse rarement la taille de 20 cm.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    Le ceanothe aux fleurs regroupées en petites grappes rondes comme des pompons, fournit une floraison abondante, de couleur bleu pâle, bleu tendre, brillant ou intense. Légèrement parfumé, on l'appelle aussi Lilas de Californie. Cet arbuste attire une multitude d'insectes pollinisateurs, malheureusement absents sur la photo, car devenus rares hélas. 

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    La vipérine commune, plante herbacée bisannuelle, ocnsidérée souvent comme une mauvaise herbe. Plante toxique, notamment pour le bétail.   

    Floraisons violettes du mois de mars

    Echium candicans, de la même famille que la précédente, appelé aussi "herbe aux vipères".

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    Le teucrium fruticans, peti arbuste buissonnant, très ramifié, au feuillage persistant bleuté remarquable. Les tiges sont blanches et les petites feuilles ovales et aromatiques sont bleu argenté dessus, blanc duveteux dessous.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    La bourrache. Sourions un peu : à l'époque romaine, les légionnaires étaient parfois dopés avant les batailles avec un vin aromatisé aux fleurs ou feuilles de bourrache. AU Moyen-âge, elle était considéré comme un aphrodisiaque. La bourrache donne de l'assurance et de la hardiesse dans les entreprises amoureuses. Un rameau de bourrache fleurie, permet au séducteur de remporter le succès auprès d'une femme.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    L'althea ou hibiscus syriacus, aux fleurs si délicates que le moindre zéphir agite les pétales comme les voiles d'une almée.

    Floraisons violettes du mois de mars

     

    Polygala pyrtiofolia est originaire d'Afrique du Sud. On la rencontre couramment dans les dunes, sur les penses rocheuses, dans les forêts, le long des ruisseaux, ainsi que dans les broussailles et prairies ouvertes. Mais bien sûr dans les régions méditerranéennes. 

    Floraisons violettes du mois de mars

    ... et pour finir.... un régime de bananes en formation dont on voit encore le bourgeon mâle. L'une des brachtée est en passe de tomber.

    Floraisons violettes du mois de mars

     


    8 commentaires
  • Mimosas en fleurs, du soleil dans nos cœurs, même s'il pleut aujourd'hui !

    Mimosas


    3 commentaires
  • Il a suffi de quelques jours de pluie pour qu'apparaissent diverses champignons dont celui-ci que vous pourrez, j'espère identifier, pour notre plus grand plaisir. Est-il comestible ? Merci pour vos expertises.

    Recherche mycologue averti

    Recherche mycologue averti


    5 commentaires
  • Passionnée récente de bonsaï, je fouine partout dans les jardins et parcs proches de chez moi, à la recherche de plantules. L'année dernière, mon œil est attiré par  par une jolie mini-plante avec une tige formant déjà un joli tronc et deux branches. Hélas, je ne sais pas ce que c'est. Les feuilles vernissées ont une forme ovale. Six mois plus tard, les nouvelles feuilles sont dentelées et forment trois pointes. Un peu plus tard encore les nouvelles feuilles de plus en plus grandes ont cinq lobes. Le mystère de cette plante attise ma curiosité et décide alors de demander à mes amis experts du site visoflora une éventuelle identification. La réponse ne tarde pas : c'est un brachychiton aceriflorus, arbre originaire des régions subtropicales de la côte orientale de l'Australie.

    Vais-je réussir à le transformer en bonsaï ? Le défi est lancé. En attendant, je suis retournée dans le parc où j'ai déniché la plantule et en effet, non loin, je vois un arbre, dont vous trouverez ci-après la photo.

    Lire la suite...


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique