• 2 commentaires

  • 1 commentaire
  • Il est tombé du ciel...

    du bec d'un oiseau peut-être....

    je l'ai ramassé... examiné...

     

    Cétoine doré

    hélas, sa vie s'était envolée...


    2 commentaires
  • Lézard vert


    3 commentaires
  • Salamandre Noire

    On trouve ces salamandres dans les Alpes et montagnes d’Europe centrale et occidentale entre 650 m et 3000 m d’altitude. Elles affectionnent les zones humides, boisées et les prairies alpines. 

    Elles se cachent sous les pierres, sous les mousses ou des souches, elles n’apprécient pas l’eau et n’y vont pas. Lorsque la température s’abaisse trop, elles se réfugient dans des abris souterrains pour hiverner. L’hibernation dure plus ou moins longtemps selon l’altitude. 

    Ovovivipares, les femelles incubent dans leur ventre les œufs, puis les larves se développent pendant une durée de 4 ans pour donner naissance à de véritables petites salamandres équipées de poumons. Durant l’incubation, les jeunes les plus valides dévorent les autres œufs ou larves. Ce phénomène est appelé oophagie, il naît en général 2 petits (1 par oviducte), la salamandre noire est donc vivipare. 

    Elles se nourrissent de lombrics, limaces, cloportes. 

     

    Il est interdit de les ramasser, elles sont protégées par la loi.

    On différencie les tritons des salamandres par la forme de leur queue : les premiers ont la queue aplatie latéralement alors que les salamandres ont la queue arrondie. Mais je n’ai pas eu le temps de la photographier dans son entier. Farouche elle est retournée sous la pierre. 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique